Vie pratique

Comprendre l’ostéopathie et avoir un aperçu de la consultation

L’ostéopathie est une technique médicinale qui se base sur la manipulation manuelle osseuse et musculaire.

Selon le Dr Andrew Taylor, son inventeur, cette technique se base sur l’idée que les éléments locomoteurs du corps (muscles, nerfs, squelette, etc.) et le bien-être de l’organisme sont indissociables.

Tous les éléments du corps sont reliés les uns aux autres et ne peuvent être séparés. Ceci est rendu possible grâce aux tissus organiques.

En cas de dysfonctionnement d’une structure, toutes celles qui sont localisées à distance sont affectées grâce aux corrélations tissulaires.

L’ostéopathie Clermont-Ferrand permet ainsi un de remettre en ordre les blocages articulaires de votre corps par le biais d’une intervention manuelle. Cette technique a pour objectif d’améliorer le fonctionnement de vos articulations.

Comme le principe des points d’acupuncture, la pratique consiste à atteindre certains organes  en effectuant des pressions, des élongations ou encore des torsions.

La pratique a fait ses preuves sur le traitement des douleurs fonctionnelles, dont la source est méconnue.  Ces douleurs peuvent être des maux de têtes, des migraines, des problèmes musculaires, des douleurs vertébrales, etc.

Consulter un cabinet d’ostéopathie

Votre premier rendez-vous chez un cabinet d’ostéopathie Clermont-Ferrand consiste à répondre à des questionnements et à réaliser des examens physiques.

Il est fort probable que le praticien vous questionne sur des choses qui n’ont aucun lien avec votre problème. Ou bien qu’il vous demande de faire quelques gestes qui ne concernent pas les zones douloureuses.

Une attestation de non contre-indication peut être demandée en cas de manipulation du crâne ou du rachis, et en cas de maniement de la face chez les bébés de moins de 6 mois.

La Sécurité sociale ne peut couvrir les interventions par ostéopathie. Toutefois, il existe des mutuelles qui peuvent prendre en charge la requête d’une personne qui a recours à cette pratique.

Qu’en est-il de la pratique sur le plan juridique ?

L’ostéopathie a été validée par la loi Kouchner sur les droits du malade en 2002.

L’inscription dans une Agence Régionale de Santé (ARS) est obligatoire avant de pouvoir exercer cette pratique médicinale, d’après le décret d’application en 2007. Une formation de 4860 heures durant 5 ans est exigée par l’État pour tous les futurs ostéopathes.

Cette formation sera dispensée par des institutions spécialisés qui renouvelleront leurs agréments tous les 5 ans.

Aucun médicament ne peut être prescrit par un ostéopathe. Ce dernier ne peut pas non plus recommander un arrêt de travail.

Enfin, les touchers pelviens et gynéco-obstétricales sont formellement interdits par la loi.

Comment here